études économiques
Bulgarie

Bulgarie

Population 6,9 millions
PIB par habitant 10 006 $US
B
Evaluation des risques pays
A3
Environnement des affaires
Changer de pays
Comparer les pays
Vous avez déjà sélectionné ce pays.
0 pays sélectionnés
Vider
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Comparer

Synthèse

principaux Indicateurs économiques

  2019 2020 2021 (e) 2022 (p)
Croissance PIB (%) 4,0 -4,4 3,5 2,6
Inflation (moyenne annuelle, %) 3,1 1,7 3,3 7,0
Solde public / PIB (%) 2,1 -3,4 -3,2 -2,2
Solde courant / PIB (%) 1,9 -0,3 0,3 0,9
Dette publique / PIB (%) 20,2 25,0 25,5 25,7

(e) : Estimation (p) : Prévision

POINTS FORTS

  • Base productive diversifiée
  • Faible dette publique
  • Potentiel touristique
  • Faibles coûts de production et bonne compétitivité des prix
  • Stabilité monétaire, le lev bulgare étant indexé sur l'euro

POINTS FAIBLES

  • Corruption et criminalité organisée (n°69 dans le classement de l'indice de perception de la corruption 2020, le pays le plus corrompu de l'UE avec la Roumanie)
  • Inefficacité des services publics et du système judiciaire (influence des milieux d'affaires)
  • La fragmentation politique complique la mise en place d'un gouvernement stable.
  • Manque de main-d'œuvre qualifiée
  • Population en déclin et relativement pauvre (PIB par habitant = 23 % de la moyenne de l'UE en 2020)
  • Forte économie informelle

Appréciation du risque

La lenteur du processus de vaccination freine la reprise économique

En Bulgarie, la pandémie reste le principal obstacle à la croissance économique en 2022, car la campagne de vaccination est très en retard. La faible gestion de la pandémie a entraîné trois vagues de COVID-19 en 2021 (printemps, début d'automne, fin d'automne). Au cours de la dernière, le nombre de cas mais aussi de décès est resté élevé. En réaction à cela, le gouvernement a d'abord introduit de nouvelles mesures en septembre et a mis en œuvre un verrouillage complet (les magasins individuels restant ouverts) en novembre/décembre 2021. Au vu de la propagation de la mutaion Omicron, il n'est pas exclu que d'autres mesures soient prises au début de l'année 2022. En ce qui concerne les prévisions du PIB, au début de 2021, l'évolution du PIB s'est quelque peu dissociée des mesures de confinement, avec un fort taux de croissance malgré un confinement strict. Les principales causes en sont l'augmentation du salaire minimum de 6,6 % à 650 BGN par mois en janvier et les fortes exportations de biens (70 % du PIB), car la Bulgarie exporte beaucoup de biens intermédiaires industriels, principalement vers la zone euro (46,9 %, l'Allemagne représentant 16,1 % en 2020). La Bulgarie profite donc du renouveau de l'industrie en européenne occidentale. À l'été 2021, la croissance du PIB  a été modérée en raison de l’effet de la réouverture de l'économie bulgare ainsi que des économies d'Europe occidentale. Toutefois, du fait de la persistance de la pandémie, les consommateurs (70 % du PIB) et les investisseurs (23 % du PIB) sont restés prudents à la fin de 2021 et au premier semestre de 2022. En outre, la croissance du secteur industriel de la zone euro a été freinée par des problèmes au sein de la chaîne d'approvisionnement. Cela devrait également limiter la dynamique de croissance économique en 2022. Les aides publiques seront probablement limitées au premier semestre 2022, car de nombreuses mesures de soutien COVID-19, ont cessé à la fin de 2021. Le gouvernement bulgare a soumis son plan pour l'utilisation de sa part des 10,7 milliards d'euros de subventions et de prêts bonifiés du Fonds de relance de l'UE à la mi-octobre 2021, mais il faudra plusieurs mois avant qu’il soit approuvé et surtout déployé et que les programmes ne se traduisent par une croissance économique. 

 

Déficit public modéré en 2022

Grâce à une demande de biens bulgares plus forte, combinée à des exportations de services toujours solides, la balance courante est restée équilibrée en 2021 et devrait afficher un léger excédent grâce à une lente reprise du tourisme en 2022. Le solde public a enregistré un nouveau déficit modéré en 2021, qui devrait persister en 2022, bien qu'à un niveau réduit. La dette publique restera très faible.

 

À la mi-2020, la Bulgarie a rejoint le mécanisme de change européen 2 (MCE II). Au cours de la période de transition de 2 ans minimum, la Banque centrale bulgare doit s'en tenir à une parité de 1,96 BGN par euro (+/-15 %), ainsi qu'aux critères de Maastricht en matière de budget et de dette, qui sont suspendus du fait de la pandémie jusqu'à la fin de 2022. Les taux d'intérêt à long terme devraient rester proches des taux les plus bas connus par la zone euro et le taux d'inflation ne peut être supérieur que de 1,5 point aux taux des trois États membres de la zone euro où ils sont les plus bas. Compte tenu de l'impasse politique, la Bulgarie ne devrait pas pouvoir rejoindre la zone euro cette année ou en 2023.

 

Trois élections en un an 

Depuis juillet 2020, la Bulgarie était le théâtre d’une vague de protestation permanente contre le gouvernement du GERB (centre droit), à cause de scandales de corruption. Ces manifestations ont conduit à la tenue de nouvelles élections en avril 2021, remportées une nouvelle fois par le parti GERB. Toutefois, à cause de la fragmentation du paysage politique, aucun parti n'a pu former de gouvernement, ce qui a donné lieu à des élections anticipées en juillet 2021. En juillet, le parti populiste d’opposition au gouvernement « Il y a un tel peuple » ITN, fondé en 2020 par un chanteur bulgare, a remporté les élections. Cependant, en raison de son comportement non professionnel au Parlement, le parti ITN n'a pas obtenu le soutien des autres partis en vue de la formation d’un gouvernement. Cela a conduit à une nouvelle élection surprise le 14 novembre 2021, en même temps que l'élection présidentielle. Cette fois, les anciens ministres intérimaires des finances et de l'économie ont formé une alliance (PP, 67 sièges sur 240 au parlement), qui est arrivée en tête des élections. Le nouveau Premier ministre Kiril Petkov a formé une large coalition avec le BSP de gauche (26 sièges), l'ITN (25 sièges) et le DB libéral et écologiste (16 sièges). Ce résultat a calmé la contestation. Les prochaines élections générales devraient avoir lieu en 2025.

 

Dernière mise à jour : Février 2022

Haut de page
  • English
  • Français