nouvelles et publications
26/01/2016
Publications économiques

Panorama - Baromètre risque pays Les grands enjeux 2016

Panorama

Après les ménages américains en 2007-2008 et les États de la zone euro en 2011-2012, c’est désormais au tour des pays émergents de se retrouver dans
l’épicentre de la tempête, en partie en raison d’un endettement excessif. Comment en est-on arrivé là ? Une croissance divisée par deux dans le monde émergent
entre 2010 et 2015, des politiques monétaires très expansionnistes après la crise de Lehman Brothers et la chute des prix des matières premières depuis mi-
2014 sont toutes en cause.

Dans ce contexte de hausse des risques pour les entreprises, Coface déclasse ou met sous perspective négative bon nombre d’évaluations de pays émergents,
à la fois en Amérique latine (Brésil pour la 2ème fois en moins d’un an), en Afrique (Afrique du Sud, Algérie, Zambie,
Par les économistes du Groupe Coface Tanzanie, Gabon, Namibie, Madagascar), au Moyen-Orient (Bahreïn) et en Asie (Kazakhstan).

Maigre lot de consolation : beaucoup d’économies ont aujourd’hui davantage de capacités de résistance (flexibilisation des régimes de change, réserves de
change abondantes, meilleure capitalisation des banques, faible dette publique comparée à celles des économies avancées…) qu’au cours des années 1990
marquées par de nombreuses crises émergentes. Et toutes les régions ne sont pas affectées de la même manière par ce double choc sur la croissance
d’une part, et l’endettement des entreprises d’autre part. L’Europe centrale reste par exemple peu touchée à ce stade, ce qui conduit d’ailleurs Coface
à reclasser l’évaluation de la Hongrie (de B à A4) et à mettre sous perspective positive celle de la Lettonie.

Toujours au rayon des bonnes nouvelles,la zone euro continue de se rétablir graduellement, comme en atteste la mise sous perspective positive de l’évaluation
de l’Italie. Mais le pétrole bon marché, l’euro faible et la lente décrue du chômage ne doivent pas faire oublier les nombreuses sources possibles de risque
cette année, au premier rang desquelles figure le risque politique (Espagne, Grèce, Portugal). Hormis celles dont l’activité dépend beaucoup du secteur
de l’énergie (Canada déclassé en A2) et/ou de la croissance chinoise (perspectives négatives pour les évaluations du Japon, de Taïwan et de Hong Kong),
les économies avancées dans leur ensemble profiteront sans doute encore d’une croissance modérée en 2016. Mais ces quelques bonnes nouvelles ne seront
malheureusement pas suffisantes pour faire redémarre la croissance mondialecette année!

Télécharger la publication : Panorama - Baromètre risque pays Les grands enjeux 2016 (842,78 kB)

Contact


Alexa DANKOWSKI

MARKETING AND COMMUNICATIONS MANAGER
North America
CELL +1 (609) 469-0494
alexa.dankowski@coface.com

Haut de page
  • English
  • Français